Habitat

Comment bien choisir son radiateur ?

De nombreux critères doivent être pris en compte si l’on veut choisir le radiateur qui nous convient, à commencer par son prix d’achat face auquel il faudra aussi prendre en compte la performance énergétique et la consommation énergétique, qui peuvent largement différer entre deux modèles. Au-delà des considérations budgétaires, les particularités techniques du radiateur le plus adapté à chaque situation n’en sont pas moins importantes. Il faudra ainsi déterminer sur la puissance nécessaire et le régime d’eau, sans oublier les dimensions du radiateur qui devra s’intégrer au mieux au volume d’espace disponible et à chauffer, ou encore le type de générateur qui l’alimentera, qui revêtent également une importance capitale. Enfin, la forme et l’aspect du radiateur seront aussi très importants, celui-ci pouvant être un élément de décoration à part entière si l’on choisit un modèle design. Dans la suite de cet article, nous nous pencherons principalement sur le choix du matériau d’un radiateur, qui comme nous le verrons, implique des avantages et des inconvénients spécifiques, entre les radiateurs en acier, en aluminium et en fonte.

Avantages et inconvénients des radiateurs en acier.

Résistant et durable, le radiateur en acier offre un excellent compromis entre ses équivalents en fonte ou en aluminium. Sur le plan du budget tout d’abord, il est le plus abordable, faisant du radiateur en acier le plus plébiscité. D’autres avantages plaident en faveur de ce choix, à commencer par sa légèreté, qui le rend facile à installer, ainsi que compatible avec tous les types de mur, du placo-plâtre au béton, en passant par le bois et la brique.

A voir aussi : Tout savoir sur les solutions anti nuisible naturelles

Facile à travailler et à mettre en forme, l’acier est le matériau offrant le plus de possibilités de formes et de design, expliquant pourquoi l’éventail de formes et de styles de radiateurs en acier est le plus large. Ajoutons également que sa robustesse est tout à fait convenable, de même que sa résistance à la corrosion. Enfin, les radiateurs en aciers ont aussi pour atout de monter rapidement en température, pratique pour chauffer vite une pièce glaciale en hiver. En revanche, il est celui qui refroidira le plus vite dès lors que la chaudière cesse de le remplir d’eau chaude. En résumé, avec ses avantages économiques, pratiques, mais aussi esthétiques si l’on choisit un modèle design, le radiateur en acier cumule les atouts, à peine contrebalancés par sa faible inertie, en clair sa capacité de restitution de chaleur et sa rapidité à refroidir une fois la chaudière désactivée. Cela explique que le radiateur en acier est largement plébiscité par les acquéreurs de radiateurs.

A découvrir également : Climatisation et chauffage : Achat et Installation

Les radiateurs en aluminium.

Le radiateur en aluminium, ou en fonte d’aluminium, monte aussi très vite en température, mais offre une meilleure inertie en restituant mieux et plus longtemps la chaleur qu’il aura emmagasinée. Du côté des formes, on reste dans l’ordre du classique, même si l’on trouve des radiateurs en alu dans des dimensions très variées. Son principal défaut selon nous est sa faible résistance à la corrosion, nécessitant pour pallier ce désagrément de traiter l’eau de chauffage en amont. Ils sont également très légers, les rendant facilement installables et démontables.

Les radiateurs en fonte.

Ce type de radiateur est un grand classique, que l’on trouve dans de nombreux logements anciens. Il séduit par sa capacité d’inertie des plus performantes, mais aussi son côté vintage, qui le rend particulièrement compatible avec une décoration rétro. Son poids élevé nécessitera cependant plus d’effort pour son installation, et souvent de renforcer le mur qui devra supporter sa masse.