Habitat

Chauffe-eau qui ne marche pas, que faire ?

Un chauffe-eau électrique est un équipement qu’il faut avoir à tout prix chez soi. Cependant, être confronté à une panne au milieu d’un bain est le pire des cas surtout pendant la période hivernale.

Vérification de l’alimentation électrique

Lorsque votre chauffe-eau électrique ne remplit plus soudainement son rôle, la première chose à faire est de vérifier les raccordements pour voir si il y a des anomalies au niveau des jointures ou le long des fils.

Lire également : Pourquoi investir dans un portail battant 

Dans le cas où vous ne voyez aucune imperfection, sachez que les problèmes électriques peuvent être invisibles. Certaines défaillances peuvent être contrôlées facilement depuis le tableau électrique.

Pour ce faire, vous devez d’abord commencer par localiser le disjoncteur. Ensuite, vérifiez que celui-ci est bien activé ou mis sur la position ON.

A voir aussi : Carrelage de sol : quelques astuces pour bien le choisir

A part le disjoncteur, un fusible grillé peut également causer une panne. Si toutefois, c’est le cas, vous n’avez plus qu’à le remplacer par un nouveau.

Tentative d’une marche forcée

En cas de panne d’un chauffe-eau électrique, vous pouvez essayer de le faire redémarrer en enclenchant le contacteur jour/nuit.

Ce dernier peut être facilement repéré grâce à ses 6 bornes de branchement. Notons que 4 d’entre elles sont destinées pour la puissance tandis que les 2 restantes sont pour contrôler le fonctionnement de l’appareil.

Suite à cette manœuvre, le ballon va recevoir l’ordre de chauffer l’eau qui se trouve à l’intérieur. Ensuite, vous devez attendre quelques heures avant de savoir si la tentative a fonctionné. En effet, la vitesse de chauffe va dépendre de la puissance de l’appareil.

La souscription de l’énergie à l’option heures pleines/heures creuses va également jouer dans la vitesse de redémarrage de votre chauffe-eau électrique.

Après avoir effectué une tentative forcée, si vous arrivez à obtenir de l’eau chaude même à faible température, la panne est certainement causée par un grand besoin en chaude répété fréquemment et que l’appareil n’arrive pas à suivre votre rythme.

Dans le cas contraire, le problème provient d’autres parts. Cependant, veillez à ne pas répéter trop souvent une tentative forcée sinon la résistance va être endommagée.

Contrôle du thermostat

Sachant que la température de l’eau dans le ballon est régulée par le thermostat, il se peut que celui-ci soit déréglé. Pour le repérer, vous devez soulever le capot qui se trouve sur la partie inférieure du chauffe-eau. Ainsi, vous devez le réarmer pour activer à nouveau le chauffage.

Parfois, il est nécessaire de paramétrer à nouveau la température de consigne dans le but de la remettre au niveau normal. De temps en temps, l’appareil arrête de chauffer l’eau tout simplement par sécurité.

Dans ce cas, vous pouvez rétablir son état initial en utilisant un tournevis. L’opération s’effectue dans la zone où le thermostat est installé. Notons que ce dernier cas est certainement dû à une pièce qui est défectueuse ou une surchauffe.

Une inspection effectuée par un professionnel ou un plombier à Paris ou ailleurs en France est de rigueur afin de résoudre le vrai problème.

Détartrage du ballon d’eau chaude

La tuyauterie et les radiateurs d’un appareil de chauffage peuvent être facilement obstrués par le calcaire. Avec le temps, ce dernier va s’accumuler et pourra atteindre le ballon d’eau chaude.

Avec une quantité importante de calcaire, la performance du ballon va être constamment diminuée si bien quil sera nécessaire de le détartrer.

Pour se faire, l’électricité doit tout d’abord être coupée en retirant les fusibles ou en mettant le disjoncteur en position OFF.

Ensuite, vous devez fermer le robinet d’alimentation générale en eau avant d’ouvrir tous les robinets dans la maison pour vider complètement le réservoir. Puis, vous devez déconnecter le thermostat tout en ouvrant la cuve.

Par la suite, il est nécessaire de retirer la platine avant de détartrer le fond de la cuve en utilisant une éponge souple.

Par la même occasion, la résistance doit être nettoyée à l’aide d’une brosse souple en fils de laiton. Enfin, veillez à ce que toute la surface soit bien sèche en utilisant un chiffon.

Faire appel à un plombier

Si toutes vos tentatives ont échouées, vous devez appeler un plombier. Pour la détection d’une autre anomalie en dehors des cas déjà cités plus haut, il faudra l’utilisation d’un appareil spécial pour effectuer des tests.

Faire appel à un professionnel va vous donner la certitude que le remplacement des pièces comme la résistance, le thermostat ou le groupe de sécurité se fera suivant les règles de l’art. Avec son expérience, la manœuvre sera exécutée toute sécurité.

En ce qui concerne le tarif d’un plombier à Paris, vous devez compter comme honoraires entre 35 et 70 euros pour la détection d’un problème. Tandis qu’avec la réparation, le coût sera entre 120 et 300 euros.