Travaux

La réduction des impôts pour la rénovation de vos fenêtres : comment ça marche ?

Environ 4,8 millions sur 29 millions de résidences principales en France sont mal isolés et mal équipés. Ce type d’habitat en plus du manque de confort n’est pas optimal pour l’économie d’énergie. Ainsi, pour faciliter la rénovation de vos fenêtres dans un but d’optimisation énergétique, plusieurs aides à la réduction d’impôts ont été mises en place. Quelles sont les différentes réductions d’impôts qui existent pour la rénovation des fenêtres ? Nous vous les présentons dans cet article.

Aide d’impôts pour la rénovation de vos fenêtres : Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE)

Les travaux d’isolation de votre habitation principale ou les dépenses pour optimiser la dépense d’énergie bénéficient d’un crédit d’impôt pour la transition écologique. Cependant, ils doivent avoir été effectués au plus tard le 1er janvier 2021 et vous devez être en mesure de justifier l’acceptation d’un devis et du versement d’un acompte en 2019 ou en 2020.

A lire également : Comment isoler une porte d'entrée du bruit et du froid ?

De plus, les travaux doivent être faits par une entreprise certifiée RGE. Le crédit d’impôt dépend des travaux réalisés (montants forfaitaires, pose incluse) et ne peut pas dépasser 75 % de la valeur payée par le propriétaire. Il est toutefois plafonné aux montants de 2 400 € pour une personne seule et 4 800 € pour un couple soumis à imposition commune. Le plafond est majoré de 120 € par personne à charge (60 € par enfant en résidence alternée), calculé sur une période de cinq (05) années du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2020. Notez que ce dispositif n’est pas appliqué pour les dépenses effectuées depuis le 1er janvier 2021 (remplacé par la prime de transition énergétique MaPrimeRénov’).

Aide d’impôts pour la rénovation de vos fenêtres : MaPrimeRénov’ 

Cette prime finance une partie du coût des travaux d’optimisation des performances énergétiques. Pour être éligible, le logement concerné doit être construit depuis plus de deux (02) ans. De plus, les travaux doivent être réalisés par des entreprises certifiées RGE. MaPrimeRénov’ est disponible pour les propriétaires (occupants ou bailleurs) et les copropriétaires.

Lire également : Quels sont les différents services proposés par un plombier chauffagiste ?

Le passage du simple au double vitrage est primé selon le niveau de revenus du ménage. Il s’agit du :

  • bleu (très modestes) : 100€ par équipement ;
  • jaune (modestes) : 80€ par équipement ;
  • violet (intermédiaires) : 40€ par équipement ;
  • rose (plus élevés) : non éligible.

Aide d’impôts pour la rénovation de vos fenêtres : La prime énergie

La Prime Effy concerne les travaux réalisés dans votre résidence principale ou secondaire achevée depuis plus de deux ans. Il faut la pose d’au minimum 04 fenêtres pour percevoir la prime sous forme de chèque allant jusqu’à 41 € par équipement. Cependant, cette valeur est fonction des revenus déclarés par le foyer. Elle est versée dans les 15 jours suivant la validation de votre dossier (30 jours si vous ne réalisez pas vos travaux avec un artisan du réseau Effy). Cette prime est disponible pour les propriétaires (bailleurs et occupants) et les locataires (et occupants à titre gratuit).

Aide d’impôts pour la rénovation de vos fenêtres : TVA à 5,5% 

La TVA à 5,5% est perçue pour tous vos travaux d’amélioration des performances énergétiques, y compris le remplacement des fenêtres réalisés dans une résidence principale ou secondaire, achevée depuis plus de deux ans. Les propriétaires (bailleurs et occupants), les locataires (et/ou occupants à titre gratuit) peuvent bénéficier de la TVA à 5,5% qui est appliquée directement par le professionnel sur la facture.

Aide d’impôts pour la rénovation de vos fenêtres : Le chèque énergie

Lorsque le revenu fiscal de référence (RFR) du ménage est inférieur aux seuils en vigueur, ce dernier peut bénéficier du chèque énergie. Les seuils ainsi que les montants attribués sont fixés par un arrêté ministériel. En 2020, les chèques énergie distribués allaient de 48 € à 277 €. Aucune démarche n’est nécessaire pour se voir attribuer ce chèque. En effet, les bénéficiaires choisis sur la base des revenus déclarés et de la composition du ménage le reçoivent automatiquement. Assurez-vous que votre déclaration de revenus a été transmise dans les délais imposés par l’administration fiscale et que votre adresse postale est à jour.